Vous n’êtes pas pistonné ou ne voulez pas l’être ? Et si vous essayez le RÉSEAU POUR TOUS !

(5 mn de lecture)

Je ne surprendrai personne, hormis quelques belles âmes naïves, en affirmant que le piston existe.

Il est à l’oeuvre toujours et partout.

Deux exemples relevés, récemment :

  • Une personne bien faite de sa personne obtient une rubrique dans un média en ligne renommé. Ce à quoi je m’attendais se produit : ses articles sont plus creux que le plus corporate des journaux d’entreprise ;
  • Une autre personne, peu active en ligne, écrit, dans un autre média tout aussi réputé, une tribune sur … les réseaux sociaux. Son texte est tellement plein de vacuité qu’il est aussi vite oublié que lu.

Le piston se porte, donc, toujours aussi bien !

C’est bien malheureux car cela incite les gens à suivre la loi du moindre effort.

Si l’on peut obtenir une place par la seule vertu de ses charmes ou de ses liens avec un responsable quelconque à quoi bon se décarcasser ?

Pourtant, c’est ce à quoi je vous enjoins, vous qui me lisez.

Vous êtes ambitieux ? Fort bien !

NE VISEZ QU’UNE CHOSE : L’EXCELLENCE !

Évidemment, l’excellence ne s’obtient que par des EFFORTS DÉMESURÉS

Mais si vous n’avez pas de « relations », c’est le seul moyen.

Vous n’êtes pas « politique » ?

Tant mieux !

À vous la LOI DES LIENS FAIBLES : cette loi du RÉSEAU POUR TOUS qui vous fera connaître les plus grandes réussites !

Cependant, pour que le réseau vous bénéficie à vous aussi, il y a trois choses qu’il vous faut comprendre.

Des réseaux comme s’il en pleuvait

Tout d’abord, des réseaux il y en a de toutes sortes.

On distingue ainsi :

  • le réseau personnel du réseau professionnel ;
  • le réseau direct (les gens qu’on connait) du réseau indirect (les gens que connaissent les gens que l’on connait) ;
  • le réseau direct et indirect du réseau des inconnus (les gens qui ne nous connaissent pas)

J’aime, pour ma part, à dissocier les réseaux fermés des réseaux ouverts.

Les réseaux fermés c’est simple, ce sont les réseaux  :

  • grandes écoles ;
  • politiques ;
  • syndicaux ;
  • communautaires ;
  • religieux ;
  • etc.

On n’y a pas accès si on n’en est pas.

Tout comme, les réseaux des copines et des copains qui lient, en interne, dans les organisations, entreprises, administrations, associations, telles ou tels.

Si vous n’en êtes pas, vous n’y avez pas accès.

Et puis, il y a les réseaux ouverts. Ceux dans lesquels nous pouvons tous entrés.

Ce sont eux qui forment LE RÉSEAU POUR TOUS !

Je pense aux réseaux de professionnels : associations de RH, de commerciaux, de marketeurs, informaticiens, etc.

Je pense aux réseaux féminins comme Energie femmes ou Social Builder. Alors, certes, ils sont fermés aux hommes. Mais, toutes les femmes y ont accès !

Je pense aux associations de chercheurs d’emploi : Cojob, SNC, Activ’Action, Dynamique Cadres, Avarap, etc.

Je pense aux groupes Meet-up, plateforme web qui fait se rencontrer les internautes qui partagent des intérêts professionnels ou personnels communs.

Et bien sûr, parmi les réseaux ouverts, il y a le VOTRE !

Votre réseau est un flux pas un stock

Ce réseau personnel et professionnel que vous constituez autour de vous.

Cependant, et c’est le deuxième aspect du réseau à comprendre, il ne s’agit pas d’un réseau établi à jamais.

En effet, le réseau ne doit pas être vu comme un stock de gens que l’on connait une fois pour toute.

Mais comme un flux qui se renouvelle en permanence.

Ayez une vision du réseau, que certains considéreront comme opportuniste mais que je considère comme la plus accessible et la plus efficace, celle de la multiplicité des connexions faibles.

Pour cela, il vous faut avoir un socle de liens forts, quelques personnes sur qui vous savez pouvoir toujours compter, membres de votre famille et/ou amis très proches.

Ce sont des gens de confiance chez qui vous êtes assuré de trouver réconfort et soutien affectif et/ou matériel.

Ces liens forts vous permettent d’aller partout, près de chez vous ou à l’autre bout du monde car ils vous sécurisent, pour contracter en permanence des liens faibles avec les nouvelles gens que vous rencontrez !

Pour peu que vous ayez construit votre phrase-réseau, ces multiples connexions déboucheront sur des pistes, des opportunités grâce aux informations, conseils et contacts que vous en ressortirez.

Enfin, et c’est le dernier aspect, le réseau pour tous, ne souffre pas la paresse, le manque de volonté ou d’énergie.

Intervient, alors, la notion d’excellence que j’évoquais en début d’article.

Visez l’excellence

Vous n’êtes pas « politique » ? Vous n’avez pas accès aux réseaux fermés ?

Ne s’ouvre à vous qu’une seule voie : l’excellence.

Qu’est-ce que l’excellence ?

Celle-ci tient en 4 mots :

  • Compétences
  • Efforts
  • Méthode
  • Chance

Sans compétence, qui vous recommandera ? Qui vous cooptera ?

Vos compétences sont votre sésame pour bénéficier des opportunités que recèle le réseau.

Développer vos compétences comme développer votre réseau réclament des efforts. Encore des efforts. Toujours des efforts.

Vous devez être des travailleurs inlassables. Et si vous ne l’êtes pas, vous n’avez qu’une chose à faire : le devenir !

Pourtant, sans méthode, vos efforts resteront vains que ce soit dans votre métier ou dans votre approche du réseau.

Enfin, le facteur chance est indispensable comme le montre Philippe Gabilliet si vous voulez réussir ce que vous entreprenez.

Or, cette chance, figurez-vous, advient à ceux qui ont des compétences, font des efforts et ont de la méthode !

Ces quatre dimensions sont donc étroitement liées : on n’a pas de compétences sans efforts ; les efforts sans méthode ne mènent pas loin ; la chance ne vient qu’avec la méthode et les efforts ; etc.

Voici ce que je voulais vous dire sur le réseau pour tous, le réseau de ceux qui ne sont pas pistonnés, le réseau de ceux qui n’en ont pas ou qui croit ne pas en avoir.

Pour en savoir plus sur mon approche du réseau professionnel :

– lisez le livre « Décrochez votre nouveau job », en particulier les chapitres 10 et 11, où je développe mes méthodes en matière de réseau ;

– lisez les articles que j’ai consacrés au réseau (sur ce blog JC vous écrit) ;

– Assistez à mes ateliers sur le Réseau professionnel.

La première solution coûte 15 euros. La deuxième et la troisième sont gratuites.

La première ne demande que quelques clics en ligne. La deuxième, idem.

La troisième demande une disponibilité sur Paris, soit d’1/2 journée, soit d’1 journée.

Et je reste disponible pour en discuter, ici et ailleurs !

Alors, elle est pas belle la vie ?

JC Hériche, le 30 septembre 2018

(A suivre)

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonnez-vous à la newsletter

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite, veuillez réessayer.

Job&Coaching | JC Hériche will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.