Dans cet article, je vous propose de créer votre phrase-réseau. Une phrase-réseau vous permet d’obtenir des informations-clés sans avoir à les demander. Voulez-vous changer le cours de votre vie professionnelle ? Créez votre phrase-réseau ! Vous ne le regretterez pas.

(6 mn de lecture)

Voulez-vous réussir votre vie professionnelle ?

Et si une phrase suffisait ? Une seule phrase ! 

Ce que j’appelle la PHRASE-RÉSEAU !

Qu’est-ce qu’une phrase-réseau ?

C’est une phrase que vous placez dans toutes vos interactions sociales afin de vous présenter synthétiquement et systématiquement.

Vous ferez, ainsi,  jouer la fameuse loi de « la force des liens faibles« , inventée par le sociologue Mark Granovetter !

Granovetter s’est intéressé à la manière dont les gens trouvaient leur boulot.

Il a interviewé des dizaines de personnes et, invariablement, celles-ci lui répondaient qu’elles avaient décroché leur nouveau job (Note du rédacteur : Vous avez repéré ? Au détour d’un post de conseil, je viens de placer une promo clandestine pour mon bouquin : “Décrochez votre nouveau job” !), qu’elles avaient décroché, donc, leur nouveau job (NDR : 2ème tentative. Si vous l’achetez pas, vraiment …), qu’elles avaient décroché leur job PAR HASARD !

Le hasard !

Il fait bien les choses, allez-vous me dire !

Certes, mais un hasard à la Cournot, le mathématicien, c’est à dire :

« La rencontre entre deux déterminations indépendantes. »

La détermination d’un employeur à pourvoir un poste. Celle du candidat à l’occuper.

Mais comment favoriser ce hasard ? Et ainsi, imposer sa chance ?

Comment les candidats interrogés par Granovetter avaient-ils fait pour favoriser ce hasard bienheureux ?

Le sociologue a une réponse tout à fait intéressante :

Parce que, nous dit-il, ils avaient parlé autour d’eux du job qu’ils visaient !

Vous comprenez, dès lors, l’importance d’avoir une phrase de présentation de soi toute prête que vous pourrez placer dans chacune de vos rencontres !

Dans la suite de cet article, je vous explique comment la construire.

Elle est pas belle la vie ?

(NDR : Répondez oui, svp. J’aime bien que les gens s’enthousiasment quand je leur fais découvrir de nouvelles choses !)

Comment construire votre phrase-réseau


Une phrase réseau ne doit pas durer plus de 20 à 30 secondes à l’oral.  Elle fait, donc, dans les cinquantes mots. Elle doit être immédiatement compréhensible. Par conséquent, mieux vaut 2 ou 3 phrases courtes qu’une phrase trop longue.

Elle se compose de la sorte :

–       Votre métier actuel (même si vous n’êtes plus en poste) ;
–       Votre objectif professionnel ;
–       Elle est plus axée sur le « faire » que sur l’ « être » ;
–       Elle contient plusieurs verbes d’actions
–       Elle est au présent et au futur (ni passé ni conditionnel)
–       Elle contient au moins un élément différenciant.

Bien entendu, elle est à adapter au contexte dans lequel vous vous trouvez. Ne serait-ce que parce que vous pouvez avoir plusieurs objectifs professionnels.

Vous l’affinerez, également, au fur et à mesure que vous en aurez l’usage.

Pour conclure, cette phrase-réseau vous servira dans toutes vos interactions sociales chaque fois qu’on vous posera la question :

«Et toi, tu fais quoi dans la vie ?»

Je ne sais pas vous mais, moi, chaque fois, que je me retrouve au milieu de gens que je ne connais pas, il y a toujours quelqu’un qui me demande ce que je fais dans la vie. En plein milieu du désert, en boite de nuit, à la salle de sport, etc.

Toujours un Français pour me demander ce que je fais dans la vie.

Je dis un “Français” parce que c’est pratiquement le seul pays au monde où les gens ne se définissent que par leur travail …

Dans ce pays, notre identité c’est notre travail. Imaginez quand on le perd … Imaginez quand nous serons tous remplacés par une IA ? Maman ! J’ose même pas imaginer ce qu’on va devenir !!

Alors, il peut arriver que l’on ne vous demande pas ce que vous faîtes dans la vie. J’ai une astuce pour cela : posez-la question à votre interlocuteur !

Il sentira obligé de le faire lui-même ! (NDR : Et ainsi, vous vous sentirez véritablement Français !)

Ma phrase réseau

Pour ma part, ma phrase-réseau actuelle, que j’améliore au fur et à mesure, est la suivante :

«Je suis dans l’accompagnement professionnel. Mon métier est d’aider les gens à trouver le job qui leur correspond, voire le métier de leurs rêves ! A l’avenir,  je souhaite faire des conférences et en faire mon métier. »

Eh bien, miracle de la phrase-réseau.

Voilà que coup sur coup, des consoeurs m’ont alerté sur deux formations qui pourraient servir mon objectif de devenir conférencier !

La première, Nathalie, scrutant pour elle-même, les formations prises en charge par le CPF, a découvert la formation « L’art oratoire ».

Ce dont elle s’est empressée de m’informer !

La seconde, Adeline, a découvert le Mooc : « Faire des vidéos avec son smartphone » de l’école des Gobelins. Mooc, auquel je me suis empressé de m’inscrire.

Qu’en déduire ?

Parlez de vos objectifs professionnels et personnels !

ll se trouvera toujours quelqu’un pour vous aider à les réaliser en vous donnant l’information qui vous manque !

Ainsi, vous ferez marcher la première loi du réseau : la FORCE DES LIENS FAIBLES.

Évidemment, ça ne marche pas que dans un sens. Vos contacts-réseau qui vous enrichissent tant, nourrissez-les aussi de vos remerciements, informations, conseils, etc.

Ainsi, vous ferez jouer la 2ème loi du réseau : le DON/CONTRE-DON.

Cette loi que nous devons à Marcel Mauss, l’ethnologue, et dont je vous parlerai lors d’un prochain article sur les réseaux professionnels.

Enfin, comme dit Lavoisier « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme », cette phrase-réseau, que vous a patiemment construite au fur et à mesure de vos rencontres dans la vraie vie (IRL : In Real Life, comme on dit sur les réseaux sociaux), vous servira aussi lors de vos demandes d’entretien-réseau avec la méthode APEROT.

En effet, votre phrase-réseau sera le P de votre APEROT !

Vous ne connaissez pas la méthode APEROT ?

Courez la découvrir.

C’est ici.

Indispensable que vous soyez en transition ou en poste 

Et, comme on dit : un miracle n’arrive jamais seul.

Voici qu’une membre de mon réseau : Bernadette Ulveling m’envoie ce commentaire :

« J’ai eu l’occasion de pratiquer la phrase réseau hier dans le couloir de la salle de sport. Quelle bouffée de confiance en soi d’avoir cette phrase plutôt que d’appréhender la question ..et vous que faites vous ..alors que vous êtes betweener … »

Voici, donc, un autre bienfait de la phrase-réseau :  la confiance en soi qu’elle donne aux candidats en recherche d’emploi !

On a, enfin, quelque chose à répondre à la question « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? » d’autre que « je suis au chômage » ou « je recherche un emploi » ou « je suis en transition professionnelle ».

Et bien entendu, les gens en poste ont tout aussi intérêt à avoir une phrase-réseau s’ils veulent évoluer au sein de leur entreprise ou en externe.

Alors, elle est pas belle la vie ?

JC Hériche, le 23 septembre 2018

(A suivre)

PS : Ne cherchez pas midi à quatorze heures quand vous construisez votre phrase-réseau. Ni ne cherchez la cohérence entre ce que vous faites aujourd’hui ou faisiez hier et ce que vous ferez demain. Ce qui compte c’est de rendre visible vos objectifs aux autres !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonnez-vous à la newsletter

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite, veuillez réessayer.

Job&Coaching | JC Hériche will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.