Dans ce bloc-note n°2, vous découvrirez quelle erreur commettent les demandeurs d’emploi qui créent leur entreprise ; pourquoi je crée la mienne ; en quoi le peintre David Hockney nous aide à supporter la malveillance.

L’erreur du demandeur d’emploi

L’ERREUR du DEMANDEUR D’EMPLOI qui veut se lancer dans la création d’entreprise, la connaissez-vous ?

Hier soir, j’assistais à une conférence « Les freins à l’entrepreneuriat » organisée par le réseau Audace dans les locaux du MEDEF avec Pierre Gattaz en guest star.

J’y ai glané des infos sur la création d’entreprise qui me serviront pour mes clients.

Une en particulier a retenu mon attention : l’erreur du demandeur d’emploi !

Quand on est au chômage, on se « tâte », on cherche un poste salarié mais on créerait bien sa boîte. Après tout le salariat, c’est la sécurité mais s’y épanouit-on vraiment ?

Alors, les demandeurs d’emploi créent leur auto-entreprise pendant leur chômage. C’est facile et ça permet de se tester.

ERREUR !

C’est une SAS / SASU qu’il faut créer.

Car ce statut vous permet pendant vos 2/3 ans de chômage d’être chef d’entreprise en statut salarié et d’être indemnisé tout en accumulant trésorerie et dividendes.

Quand vous ne toucherez plus d’indemnités, vous pourrez piocher dedans, si besoin.

C’est ce que bruno ALBANESE du réseau Audace, appelle « Le tonneau des Danaïdes ».

Et c’est pourquoi Jean Bassères l’excellent DG de Pole emploi a pu dire :

« Pole emploi est le 1er capital-risqueur de France ! »

Pourquoi je crée ma boite

« Pourquoi, JC, voulez-vous créer votre entreprise ? », me demandait dernièrement Pierre Gattaz.

Eh bien, Pierre, comment vous dire …

Je suis dans le conseil en évolution professionnelle. Ma spécialité est de transformer les chercheurs d’emploi en offreurs de service. Qu’ils cessent d’être des DEMANDEURS de poste, voire des quémandeurs, pour devenir des OFFREURS !

Car, peu importe que l’on cherche un emploi ou des contrats, ce qui compte c’est OFFRIR une solution.

Le recruteur est comme le client, il n’attend qu’une chose : qu’on ait compris son BESOIN et qu’on y apporte une RÉPONSE.

Mon message passe très bien avec les candidats à un poste. Mais quand il s’agit de futurs créateurs d’entreprise, j’en ai toujours qui m’expliquent que « Non, la création d’entreprise c’est pas ça ». Et que « le statut truc c’est pas comme le statut machin », etc.

Comme au FOOT, où l’on a 30 millions de sélectionneurs de l’équipe de France ; dans la création d’entreprise, on a autant de spécialistes que de potentiels créateurs.

Alors, j’en ai marre ! Et comme je ne crois qu’à l’expérience vécue, en créant ma boite de conseil et de formation en PERSONAL BRANDING (une autre corde à mon arc), je suis sûr de traiter ces objections.

Et pour cause : je serai moi-même CRÉATEUR D’ENTREPRISE !!!

Contre la malveillance, seul le travail paye

« La malveillance est universelle et le succès attire l’envie. »

Je lis cette phrase dans « Vie de DAVID HOCKNEY » de Catherine Cusset.

David Hockney est le PLUS GRAND GÉNIE de la peinture encore vivant. C’est un coloriste hors pair et un dessinateur prodigieux. Très rare de maitriser à ce point le trait et la couleur. C’est le produit de milliers d’heures de travail.

J’ai vu les deux rétrospectives que lui a consacré le centre Beaubourg, l’an passé et il y a 10 ans, avec toujours la même passion et ferveur.

En 1977, il expose en solo dans une galerie de New-York et se fait descendre par le critique d’art réputé de l’époque. Celui-ci l’accuse de faire des oeuvres « agréables et distrayantes » mais « superficielles ». Ce qui en fait, selon lui, un « poids léger de la peinture ».

Cette critique malveillante fait rire Hockney qui l’affiche dans son atelier. Mais un ami l’appelle pour le plaindre et il comprend qu’il va devoir affronter les « regards curieux, faussement compatissants, secrètement triomphants. »

Toute proportion gardée, quand vous n’êtes pas choisi sur un poste que vous méritez, vous aussi devez affronter les « regards faussement compatissants » de vos collègues.

MON CONSEIL : N’y accordez aucune importance et redoublez d’effort. Seul le travail paye, à terme !

 JC Heriche, le 18 février 2018

Pour me suivre :

Site : Cash emploi

Blog : JC vous écrit

Chaîne YouTube : à construire

Et sur les réseaux sociaux :

Linkedin

Twitter

Facebook

Instagram

Mots clés : Demandeur d’emploi – Offreur de service – Créateur d’entreprise – Autoentreprise – SAS – SASU – David Hockney

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonnez-vous à la newsletter

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite, veuillez réessayer.

Job&Coaching | JC Hériche will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.